L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : IV. L’Un lui-même vers l’Intelligible puis vers l’âme : l’unité pure au-delà de l’être et la négation de l’Un
PHILOPURE

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : IV. L’Un lui-même vers l’Intelligible puis vers l’âme : l’unité pure au-delà de l’être et la négation de l’Un

Si depuis l’esprit il y a un point de rupture net, s’il n’y a plus de passage possible pour la pensée à un certain niveau de purification de l’âme, ou, à l’inverse, s’il y a une discontinuité temporelle dans la progression de l’Un vers le néant, ce qui nous intéresse à présent c’est l’interrogation sur … Lire la suite

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : III. La conversion plotinienne par la purification et l’unification. L’unité première comme centre métaphysique.
PHILOPURE

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : III. La conversion plotinienne par la purification et l’unification. L’unité première comme centre métaphysique.

C’est au traité 38 que Plotin fait référence à la connaissance, ou au contact du bien, en ce qu’il y a de plus grand, de plus élevé. S’il fait usage d’analogie, les négations mènent aussi à cette connaissance. Il s’agit de l’acte d’enlever, il s’agit donc d’un sens actif et pas simplement de dire « non ». Les … Lire la suite

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : II. Exposé des trois principes et critique de leur interprétation hypostatique
PHILOPURE

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : II. Exposé des trois principes et critique de leur interprétation hypostatique

Dans la suite consacrée à l’un et au multiple chez Plotin et Proclus, il va être question dans ce second article de suivre l’ordre de la procession de l’un vers le noûs, c’est-à-dire vers l’Intellect puis l’âme. Il faut donc examiner ce qui conduit Plotin à poser un premier principe dont le caractère serait d’être … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : Ethique à Nicomaque :Aristote face à la responsabilité

Le sujet original de cette étude est : « A la lumière du livre III de l’Ethique à Nicomque (Chapitre I à VII) d’Aristote, mais sans vous limier à ce texte, vous examinerez comment Aristote circonscrit la responsabilité d’un agent sur ses actions vertueuses ouvicieuses. » À l’antiquité grecque, les questions touchant à la raison d’être de … Lire la suite