L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : III. La conversion plotinienne par la purification et l’unification. L’unité première comme centre métaphysique.
PHILOPURE

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : III. La conversion plotinienne par la purification et l’unification. L’unité première comme centre métaphysique.

C’est au traité 38 que Plotin fait référence à la connaissance, ou au contact du bien, en ce qu’il y a de plus grand, de plus élevé. S’il fait usage d’analogie, les négations mènent aussi à cette connaissance. Il s’agit de l’acte d’enlever, il s’agit donc d’un sens actif et pas simplement de dire « non ». Les … Lire la suite

Qu’est-ce que faire l’épreuve du temps ? Première partie : La temporalité a-t-elle une réalité ? Faut-il la situer dans la conscience ou dans la nature ?
Le Bac Philosophie : Programme des notions

Qu’est-ce que faire l’épreuve du temps ? Première partie : La temporalité a-t-elle une réalité ? Faut-il la situer dans la conscience ou dans la nature ?

Sommaire A. Kant : « Le temps comme condition a priori de la sensibilité », La critique de la raison pure. B. Comment mesurer le temps à partir du moment où il est intérieur à la conscience ? Introduction : Impliquant le commencement et la fin, souvent la mort le temps est une condition de l’existence. Exister revient à avoir … Lire la suite

PHILOPURE : Hasard et nécessité en science
PHILOPURE

PHILOPURE : Hasard et nécessité en science

Sommaire : I. L’atomisme et la négation du hasard II. Entre science et mystique divine : un leur de hasard III. Le hasard et le chaos IV. Le vivant et l’homme au cœur des problèmes de mécanique classique et de mécanique quantique L’une des caractéristique fondamentale de l’Homme est la conscience. L’étymologie du terme nous indique que l’homme … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

PHILOTHÉRAPIE : Article 17 : Le harcèlement moral : condition du bonheur professoral !

Si Aristote n’admet pas l’existence de la contrainte morale dans son analyse de la responsabilité de l’individu à travers ses actes, c’est notamment par ce qu’il ne pense pas encore la contingence des actes. C’est-à-dire qu’il ne fait pas comme nous, qu’il ne se demande pas si l’individu jugé aurait pu agir autrement. La question … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : La violence est-elle nécessaire dans l’éducation ?

Dès que l’Homme nait, la violence le marque de son sceau, lui et sa venue. La mère enfante dans la souffrance, le cordon ombilical est sectionné et la première respiration brule les poumons du nouvel être. Nous retrouvons ici les deux caractéristiques ambivalentes de la violence avec une violence positive puisqu’elle accompagne la vie et … Lire la suite