Cassirer et les sciences de la culture : III. Phénoménologie de la perception et prégnance symbolique : l’élaboration d’une philosophie de la relation
PHILOPURE

Cassirer et les sciences de la culture : III. Phénoménologie de la perception et prégnance symbolique : l’élaboration d’une philosophie de la relation

Logique du phénomène artistique, dynamisme et cohérence des formes. Dans cette démarche cassirérienne de compréhension de l’homme à travers la culture en tant qu’elle le définit et qu’il la structure objectivement et phénoménalement les fondements de sa pensée sont à présent posés. Néanmoins doit-il s’agir de leur trouver un régime d’objectivité en ce troisième volet … Lire la suite

Le langage est-il une entrave à la connaissance ?
PHILOPURE

Le langage est-il une entrave à la connaissance ?

En nous et autour de nous nous percevons une immensité de choses, des états de consciences aux sensations en passant par des représentations symboliques. Que serait tout ceci c’est-à-dire les idées, l’imagination, le plaisir, le dégout, la joie, la tristesse, le touché ou encore la vue sans les mots qui les fixent à notre entendement … Lire la suite

La perception donne-t-elle accès aux choses ?
PHILOPURE

La perception donne-t-elle accès aux choses ?

Sommaire : Introduction I. La réalité métaphysique dualiste du modèle et de la copie I. 1. Prudence méthodologique I. 2. Difficultés et apports des réalités platonicienne et plotinienne I. 3. L’amour augustinien comme accès direct à la réalité divine II. Formes de la réalité et réalité des formes II. 1. Réalité de l’affirmation du réel II. … Lire la suite

Le Bac Philosophie : Programme des notions

Conscience, inconscience et désir : Introduction et Première partie : La conscience sensible immédiate.

ENTRE CONSCIENCE ET INCONSCIENCE Sommaire : Introduction : Les différents sens de la notion de conscience. Les problèmes liés à la consience. 1ère partie : La conscience sensible immédiate. A. Être conscient : qu’est ce qu’être conscient ? B. Intuition et perception. C. La raison ou l’entendement. Conclusion de la première partie. Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : « Matière et substance peuvent-ils ne faire qu’un ? »

Quand nous portons notre regard sur le monde, nous voyons une grande multiplicité d’êtres, plus ou moins claires ou sombres, audibles ou silencieux, solides ou inconsistants etc. Sans le langage nous n’aurions affaire qu’à un flot de données sensibles indéterminées, inqualifiables, inclassables c’est-à-dire innommables. C’est grâce au langage que ce que nous voyons n’est pas … Lire la suite