L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : III. La conversion plotinienne par la purification et l’unification. L’unité première comme centre métaphysique.
PHILOPURE

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : III. La conversion plotinienne par la purification et l’unification. L’unité première comme centre métaphysique.

C’est au traité 38 que Plotin fait référence à la connaissance, ou au contact du bien, en ce qu’il y a de plus grand, de plus élevé. S’il fait usage d’analogie, les négations mènent aussi à cette connaissance. Il s’agit de l’acte d’enlever, il s’agit donc d’un sens actif et pas simplement de dire « non ». Les … Lire la suite

Le langage est-il une entrave à la connaissance ?
PHILOPURE

Le langage est-il une entrave à la connaissance ?

En nous et autour de nous nous percevons une immensité de choses, des états de consciences aux sensations en passant par des représentations symboliques. Que serait tout ceci c’est-à-dire les idées, l’imagination, le plaisir, le dégout, la joie, la tristesse, le touché ou encore la vue sans les mots qui les fixent à notre entendement … Lire la suite

La perception donne-t-elle accès aux choses ?
PHILOPURE

La perception donne-t-elle accès aux choses ?

Sommaire : Introduction I. La réalité métaphysique dualiste du modèle et de la copie I. 1. Prudence méthodologique I. 2. Difficultés et apports des réalités platonicienne et plotinienne I. 3. L’amour augustinien comme accès direct à la réalité divine II. Formes de la réalité et réalité des formes II. 1. Réalité de l’affirmation du réel II. … Lire la suite

PHILOTHÉRAPIE : Article n°31 : Cinq préjugés sur la philosophie : 4/5 « La philosophie ne sert à rien »
PHILOTHERAPIE

PHILOTHÉRAPIE : Article n°31 : Cinq préjugés sur la philosophie : 4/5 « La philosophie ne sert à rien »

Voici la quatrième réponse à une série de cinq préjugés sur la philosophie. Définir la philosophie, qui plus est à ceux qui sont extérieurs à la discipline est non seulement délicat mais impossible à entreprendre vraiment efficacement. Pour comprendre la philosophie, nous serions tenté de dire qu’il faut philosopher. Toutefois avec ce genre de réponse … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : La volonté est-elle une ?

 Dans notre expérience quotidienne de la volonté, il semble bien difficile de penser une unité de celle-ci. Nous voyons d’autres volontés individuées autour de nous et la nôtre elle-même se démultiplie dans l’immense variété des objets possibles de notre vouloir. Cependant, nous ne pouvons pas non plus penser que la volonté est seulement multiple sinon … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : « Matière et substance peuvent-ils ne faire qu’un ? »

Quand nous portons notre regard sur le monde, nous voyons une grande multiplicité d’êtres, plus ou moins claires ou sombres, audibles ou silencieux, solides ou inconsistants etc. Sans le langage nous n’aurions affaire qu’à un flot de données sensibles indéterminées, inqualifiables, inclassables c’est-à-dire innommables. C’est grâce au langage que ce que nous voyons n’est pas … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : Virtualisation : De la pensée antique grecque aux nouvelles technologies

Dans le cadre de la troisième année de licence, une option consistant en un travail personnel m’a été proposée. L’ayant choisi j’eus à choisir un sujet de réflexion faisant l’objet d’un travail d’une dizaine de pages. J’ai de fait choisi la virtualisation dans un premier temps, thème qui m’intéressait d’approfondir sous le jour qui va … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

PHILOTHERAPIE : Article n°09 : « L’héritage empoisonné de la philosophie : Comprendre pourquoi elle nous apparait comme futile et inutile »

La philosophie dans la société actuelle pâti d’un héritage lourd. La pensée de M.Heidegger est malgré elle le lègue d’une partie cet héritage qui paralyse aujourd’hui la philosophie. Pour Heidegger la question de la philosophie est « Qu’est ce que l’être ? ». Il se propose de reprendre cette question et avant de dire ce qu’est l’être … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : Commentaire, Max Horkheimer, « Introduction à la Théorie critique » (1937) « La métaphysique comme marché du rêve pour une société accomplie »… »

Pour une lecture préliminaire, vous trouverez le texte à la suite de son commentaire. La théorie critique de l’école de Francfort qu’Horkheimer à dirigé s’oppose à la théorie traditionnelle pratiquant la philosophie en se voulant détachée de toute utilité sociale directe. De fait l’objectif central de la théorie critique est une transformation profonde et totale … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

Philothérapie : Article n°5 : Platon et l’amour : la recette du Bonheur !

Dans une période telle que la Saint Valentin il pourrait être question de revenir sur cette tradition en l’analysant et/ou la critiquant mais ce ne serait que participer d’un débat futile entre célibataires et couples au sujet de cette fête. Il est bien plutôt préférable de se demander ce qu’est l’amour, essence même de cette célébration. … Lire la suite