L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : IV. L’Un lui-même vers l’Intelligible puis vers l’âme : l’unité pure au-delà de l’être et la négation de l’Un

Si depuis l’esprit il y a un point de rupture net, s’il n’y a plus de passage possible pour la pensée à un certain niveau de purification de l’âme, ou, à l’inverse, s’il y a une discontinuité temporelle dans la progression de l’Un vers le néant, ce qui nous intéresse à présent c’est l’interrogation sur…

PHILOPURE : « Matière et substance peuvent-ils ne faire qu’un ? »

Quand nous portons notre regard sur le monde, nous voyons une grande multiplicité d’êtres, plus ou moins claires ou sombres, audibles ou silencieux, solides ou inconsistants etc. Sans le langage nous n’aurions affaire qu’à un flot de données sensibles indéterminées, inqualifiables, inclassables c’est-à-dire innommables. C’est grâce au langage que ce que nous voyons n’est pas…

PHILOTHERAPIE : Article n°09 : « L’héritage empoisonné de la philosophie : Comprendre pourquoi elle nous apparait comme futile et inutile »

La philosophie dans la société actuelle pâti d’un héritage lourd. La pensée de M.Heidegger est malgré elle le lègue d’une partie cet héritage qui paralyse aujourd’hui la philosophie. Pour Heidegger la question de la philosophie est « Qu’est ce que l’être ? ». Il se propose de reprendre cette question et avant de dire ce qu’est l’être…