PHILOPURE

PHILOPURE : La propriété privée du corps a-t-elle un sens éthique ? Les limites de la morale dans la vie privée.

Avant propos : Ce travail universitaire est particulier, par rapport à ceux publiés jusqu’ici d’une part parce qu’il est issu d’une composition d’examen en quatre heures. C’est la première fois qu’il m’est possible de faire cela car j’ai été convenablement informé de la date et du lieu de la consultation des copies. D’autre par cette … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

PHILOTHÉRAPIE : Article 17 : Le harcèlement moral : condition du bonheur professoral !

Si Aristote n’admet pas l’existence de la contrainte morale dans son analyse de la responsabilité de l’individu à travers ses actes, c’est notamment par ce qu’il ne pense pas encore la contingence des actes. C’est-à-dire qu’il ne fait pas comme nous, qu’il ne se demande pas si l’individu jugé aurait pu agir autrement. La question … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : La violence est-elle nécessaire dans l’éducation ?

Dès que l’Homme nait, la violence le marque de son sceau, lui et sa venue. La mère enfante dans la souffrance, le cordon ombilical est sectionné et la première respiration brule les poumons du nouvel être. Nous retrouvons ici les deux caractéristiques ambivalentes de la violence avec une violence positive puisqu’elle accompagne la vie et … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : Ethique à Nicomaque :Aristote face à la responsabilité

Le sujet original de cette étude est : « A la lumière du livre III de l’Ethique à Nicomque (Chapitre I à VII) d’Aristote, mais sans vous limier à ce texte, vous examinerez comment Aristote circonscrit la responsabilité d’un agent sur ses actions vertueuses ouvicieuses. » À l’antiquité grecque, les questions touchant à la raison d’être de … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : Virtualisation : De la pensée antique grecque aux nouvelles technologies

Dans le cadre de la troisième année de licence, une option consistant en un travail personnel m’a été proposée. L’ayant choisi j’eus à choisir un sujet de réflexion faisant l’objet d’un travail d’une dizaine de pages. J’ai de fait choisi la virtualisation dans un premier temps, thème qui m’intéressait d’approfondir sous le jour qui va … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

PHILOTHÉRAPIE : Article n°16 : « Sodomite, pédéraste, pédé, homO : l’oeil du cyclone ? »

Le 19 juillet dernier, deux adolescents de seize et dix-huit ans ayant eu des relations homosexuelles ont été pendus en Iran en place public sous le motif de viol ou de « crime d’homosexualité ». Le 13 juillet de cette même année, au Nigeria, deux hommes présumés homosexuels ont été condamné à mort par lapidation pour « sodomie » par … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

PHILOTHÉRAPIE : Article n°14 : « Le tabou de la soufFrance »

Une claque sur les fesses à la naissance, les vaccins, les fessées, les chutes, les égratignures, les devoirs à l’école, l’adolescence, les études, les examens, le stress, l’angoisse, l’échec, la maladie, la mort, autant d’étapes de l’existence de l’homme que l’on répudie et tient à écarter dans le projet que sera notre vie. On tentera … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

PHILOTHERAPIE : Article n°11 : « Philothérapie : le bonheur se vend-t-il en temps et en heure ? »

Suite aux articles VIII et XIX portant sur la philosophie comme médecine et l’héritage dont elle pâtit aujourd’hui, j’en viens à m’intéresser à la philothérapie. Étant donné qu’il s’agit aussi du nom de cette rubrique, il convient d’éclaircir ce mot. J’ai ainsi appelé cette rubrique pour montrer qu’il s’agit d’articles de philosophie plus diffuse, moins … Lire la suite

PHILOTHERAPIE

PHILOTHERAPIE : Article n°08 : « La philosophie comme médecine »

Parler de la philosophie elle-même n’est pas une chose facile. De prime abord parce qu’il faut la définir. Mais comment définir quelque chose d’aussi complexe que la philosophie. Ce n’est pas facile d’une part parce qu’elle trouve son propre fondement en dehors d’elle même et d’autre part à cause de l’héritage dont elle pâtit. C’est … Lire la suite

PHILOPURE

PHILOPURE : Commentaire, Max Horkheimer, « Introduction à la Théorie critique » (1937) « La métaphysique comme marché du rêve pour une société accomplie »… »

Pour une lecture préliminaire, vous trouverez le texte à la suite de son commentaire. La théorie critique de l’école de Francfort qu’Horkheimer à dirigé s’oppose à la théorie traditionnelle pratiquant la philosophie en se voulant détachée de toute utilité sociale directe. De fait l’objectif central de la théorie critique est une transformation profonde et totale … Lire la suite