Philothérapie : Article n°53 : « Bioéthique : comment résoudre nos dilemmes ? » (Compte-rendu de la conférence du philosophe Pierre le Coz du 03/10/17 au Centre Universitaire Méditerranéen de la ville de Nice)

C’est dans le cadre de la programmation du Centre Universitaire méditerranéen de la ville de Nice que s’est déroulée, le 3 octobre 2017, la conférence du philosophe Pierre le Coz, spécialiste de l’éthique, professeur à l’université d’Aix-Marseille, ancien vice-président du Comité nationale d’éthique. Procréation assistée, tests génétiques, prélèvements d’organes

PHILOTHÉRAPIE : Article n°51 : Peut-on agir face aux migrants ? Première Partie : Détermination de l’agir en vue de l’acte éthique.

Que l’on soit ou non en mesure de l’admettre, ou même de bien le comprendre, le monde a opéré un changement structurel fondamental auquel le terme de « mondialisation » a fait et fait toujours office de désignation, à défaut d’ailleurs d’une réelle définition. Ce qui a changé ce sont les modalités et les fonctions structurelles de…

L’un et le multiple chez Plotin et Proclus : IV. L’Un lui-même vers l’Intelligible puis vers l’âme : l’unité pure au-delà de l’être et la négation de l’Un

Si depuis l’esprit il y a un point de rupture net, s’il n’y a plus de passage possible pour la pensée à un certain niveau de purification de l’âme, ou, à l’inverse, s’il y a une discontinuité temporelle dans la progression de l’Un vers le néant, ce qui nous intéresse à présent c’est l’interrogation sur…

PHILOTHÉRAPIE : Article n°25 : Nationalisme et patriotisme sont-ils un communautarisme d’Etat ? Les fondements politiques d’une théorie constructive.

 Cette question m’a été posée à propos de l’Article n°29 de la rubrique Philothérapie intitulé « Ce qui dérange avec la théorie des genres ». L’ayant trouvée forte intéressante j’ai décidé d’y consacrer un certain temps pour la traiter à la fois de façon sérieuse et scrupuleuse tout en permettant à chacun de comprendre les enjeux que…

PHILOPURE : « Matière et substance peuvent-ils ne faire qu’un ? »

Quand nous portons notre regard sur le monde, nous voyons une grande multiplicité d’êtres, plus ou moins claires ou sombres, audibles ou silencieux, solides ou inconsistants etc. Sans le langage nous n’aurions affaire qu’à un flot de données sensibles indéterminées, inqualifiables, inclassables c’est-à-dire innommables. C’est grâce au langage que ce que nous voyons n’est pas…

PHILOPURE : La violence est-elle nécessaire dans l’éducation ?

Dès que l’Homme nait, la violence le marque de son sceau, lui et sa venue. La mère enfante dans la souffrance, le cordon ombilical est sectionné et la première respiration brule les poumons du nouvel être. Nous retrouvons ici les deux caractéristiques ambivalentes de la violence avec une violence positive puisqu’elle accompagne la vie et…

PHILOPURE : Ethique à Nicomaque :Aristote face à la responsabilité

Le sujet original de cette étude est : « A la lumière du livre III de l’Ethique à Nicomque (Chapitre I à VII) d’Aristote, mais sans vous limier à ce texte, vous examinerez comment Aristote circonscrit la responsabilité d’un agent sur ses actions vertueuses ouvicieuses. » À l’antiquité grecque, les questions touchant à la raison d’être de…

PHILOTHÉRAPIE : Article n°14 : « Le tabou de la soufFrance »

Une claque sur les fesses à la naissance, les vaccins, les fessées, les chutes, les égratignures, les devoirs à l’école, l’adolescence, les études, les examens, le stress, l’angoisse, l’échec, la maladie, la mort, autant d’étapes de l’existence de l’homme que l’on répudie et tient à écarter dans le projet que sera notre vie. On tentera…